Yasmin: ma famille refuse que je porte le voile

Yasmin: ma famille refuse que je porte le voile

Je m’appelle Yasmin, j’ai 20 ans. Je suis étudiante en 2e année et illustratrice durant mon temps libre.

J’ai grandi dans une famille musulmane, et seules quelques personnes de ma famille sont pratiquantes.

Je me suis toujours sentie un peu différente de ma famille et ce sentiment s’est amplifié lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la religion.

Je souhaite porter le voile car je me sens incomplète sans lui. D’une part car c’est une obligation divine et que je suis convaincue que le porter ne peut être qu’un bien pour moi. C’est également une manière de sortir des codes que la société nous impose. Nous, les femmes, pouvons nous distinguer autrement que par notre physique et c’est une des choses que permet le voile à mes yeux.

J’ai commencé à y songer en 2015, lorsque j’ai commencé à en apprendre un peu plus sur ma religion. Et c’est en 2017, 2 ans après, que j’ai réellement senti l’envie de le porter.

Illustration: Le petit monde d’Imanys

Mais ma famille n’est pas favorable à mon choix. Ils me l’on fait comprendre lorsqu’en 2017, je leur ai exprimé mon envie de porter le voile. Ça ne s’est pas très bien passé et j’ai compris que porter le voile ne serait pas une mince affaire…

Je pense que c’est l’aspect «étude/travail/intégration» qui les pousse à s’opposer à mon choix. Pour eux le voile est vu comme de l’exagération, comme une chose qui n’est pas obligatoire et qui en plus, me causerait du tord à l’avenir pour étudier, trouver un emploi ou simplement vivre une vie normale dans la société occidentale. C’est un peu comme si je me tirais une balle dans le pied.

Je me sens bloquée dans mon cheminement suite à tout cela. J’ai l’impression que je pourrais m’habiller comme je le veux seulement quand j’aurais quitté la maison. Ça m’attriste car c’est ma famille, les premiers qui sont censés me soutenir et m’accepter comme je suis. Mais j’ai le sentiment de devoir être quelqu’un d’autre devant eux, de ne pas être autorisée à être moi avec tout ce que cela implique (pratique religieuse, tenue vestimentaire, ambition future ect…).

Le port du voile m’apporterait énormément en tant que femme et femme musulmane. Premièrement, je me sentirais plus complète en tant que femme musulmane et plus proche de mon Créateur. Comme je suis convaincue de son obligation j’ai comme le sentiment de manquer à mon devoir et c’est assez difficile au quotidien. Mais je garde espoir et je me dis que le voile me permettra de m’émanciper en tant que femme dans la société, d’affirmer qui je suis et d’être reconnue par ce que je dégage plutôt que par mon apparence.

Illustration: Le petit monde d’Imanys

Je sais aussi que certains me tourneront le dos ou désapprouveront mes choix. Ce sera également un moyen pour moi de me sortir de la case dans laquelle on m’a placé en tant que fille et dernière de la famille.

Le fait de porter le voile sans l’aval de ma famille m’aidera à m’affirmer auprès d’eux, à me détacher du regard qu’ils portent sur moi mais surtout à leur prouver que je suis en âge d’assumer mes choix de vie.

Néanmoins, après ma tentative de 2017, j’ai « négocié » le port du turban avec mes parents. J’ai conscience que cette manière de porter le foulard n’est pas la manière légiférée mais c’est la seule chose qu’ils ont accepté. Et je me suis dis « c’est mieux que rien », en espérant un jour pouvoir porter le voile comme je le souhaite. Au début je recevais des remarques assez blessantes sur mes tenues, souvent la longueur des vêtements était pointée du doigt. Mais 3 ans après ils ont fini par s’habituer Al Hamdulilah !

J’espère avoir le courage de franchir ce cap malgré la désapprobation de mes proches. C’est déjà difficile quand la société te fait comprendre que tu es marginale, alors quand ce sentiment se retrouve au sein même de ta famille, on est vite tenté de baisser les bras. Mais je souhaite un jour trouver cette force de m’imposer ( sans les brusquer !) et de faire accepter mon choix de me voiler. Je n’attends pas d’eux l’approbation ou le soutien, mais juste la tolérance vis-à-vis de mes choix.

Le message que je souhaite faire passer est de ne pas baisser les bras et de ne surtout pas entrer en conflit avec sa famille. Au contraire leur faire comprendre l’importance du voile à nos yeux, les rassurer sur nos perspectives d’avenir, leur prouver qu’on est toujours la même personne avec ou sans le voile.

Ne pas répondre aux critiques si il y en a: dites vous que vos proches sont encore dans la phase « rejet » mais avec du temps ils s’y feront. Essayer de dialoguer au maximum et patienter sans désespérer. Courage à toutes mes sœurs qui souhaitent porter le voile: si vous savez pourquoi vous le faites, c’est le plus important ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?